Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 12:41
Your Name

Your Name est un film de Makoto Shinkai sorti fin août 2016 au Japon et diffusé depuis début 2017 en Europe. Il a notamment fait parler de lui grâce à un score important au box-office japonais. Il s'agit du premier film de Shinkai diffusé dans le circuit régulier des cinémas en Europe.

 

J'ai parlé à plusieurs reprises des films de Makoto Shinkai et j'ai toujours pensé qu'ils méritaient une plus grande visibilité. C'est désormais en bon progrès avec le succès incontestable de son dernier film. Celui-ci s'inscrit dans la ligne directe des précédents et on y retrouve les thèmes habituels du réalisateur. On peut ainsi faire de nombreux parallèles avec tous ses autres films.

 

Que raconte le film ? Eh bien, pas du tout ce qu'on pourrait croire en lisant le résumé ou e regardant la bande-annonce car ils sont forcément réducteurs, le scénario ne se limitant pas à un simple échange de corps, celui-ci n'étant jamais que le prétexte au reste de l'histoire. En effet, revient rapidement l'idée d'une relation entre deux personnes fort éloignées que ce soit culturellement ou géographiquement, thématique récurrente chez le réalisateur comme on peut le voir dans nombre de ses films précédents, un écart d'âge et de condition sociale dans Le Jardin des Mots, un écart culturel et géographique dans Voyage vers Agartha, un écart spatial et temporel marqué dans The Voices of a Distant Star ou encore l'écart qui se creuse dans 5 cm par seconde, écart également présent dans La Tour au-delà des Nuages. Bref, on est pour ainsi dire en terrain connu et cet échange n'occupe finalement que la première demi-heure du film, ne restant finalement qu'un prétexte au reste de l'histoire car oui tout ceci va entraîner comme dans d'autres films de Shinkai un voyage, voyage qui va permettre de nouer davantage de liens comme c'est expliqué par la signification des termes japonais et illustré par par le travail des fils accompli par la famille de Mitsuha. Un voyage qui se fera tout naturellement en train, ce mode de transport étant cher au réalisateur qui met souvent en scène des trains, des gares et des passages à niveau, le tout étant d'une précision et d'un réalisme bluffant comme il nous y habitue déjà depuis un certain temps. Enfin, assez parlé de l'histoire, il serait trop complexe de la résumer sans entrer dans des détails pouvant gâcher la surprise devant l'intrigue.

 

Parlons plutôt de l'animation, élément marquant du cinéma de Makoto Shinkai. Comme toujours avec ce réalisateur, nous avons affaire à des plans superbement animés avec un niveau de détail qu'on voit rarement ailleurs et chacun de ses films parvient à surpasser le précédent. Nul besoin de dire qu'on pourra apprécier des décors travaillés au millimètre, certaines scènes laissant toute liberté pour admirer ceux-ci, le spectacle est au rendez-vous bien évidemment. L'animation quasi réaliste est un peu devenue une marque de fabrique du réalisateur et on appréciera de la retrouver encore une fois dans ce dernier film sorti. On peut également contempler des plans du ciel qui plongeront dans l'atmosphère du moment , tout ce qui concerne la comète étant parfaitement détaillé. Notons aussi des plans de mouvement très fluides laissant encore une fois admirer la technique d'animation ce qui prouve qu'il n'est pas nécessaire de recourir à de l'animation 3D comme le font de plus en plus les studios pour obtenir un superbe rendement, les films de Makoto Shinkai montrent une fois de plus que l'animation 2D est loi d'être en reste et qu'elle ne cesse de s'améliorer également. Encore une fois, l'animation est magnifique dans un de ses films, gageons qu'elle sera encore plus belle lors du prochain.

 

Côté musique, je n'ai pas particulièrement été marqué par les morceaux qui s'insèrent bien dans l'action du film mais ne transcendent pas les scènes pour autant, la musique fait ici son travail d'accompagnement sans jamais prendre le dessus sur l'animation et l'histoire. Pas grand chose à dire à ce niveau, elle s'insère bien dans le reste et c'est très bien ainsi.

 

Voilà, cependant, je ne terminerai pas sans énoncer quelques petits défauts et où je vois des possibilités d'amélioration. On notera par exemple la blague récurrente avec les seins de Mitsuha, humour japonais quelque peu potache et qui aurait pu être évité ou présenté d'une meilleure manière. Au niveau du récit, son évolution reste un peu étrange et chaotique, en même temps, on voit où on veut en venir mais la construction aurait pu être un peu plus travaillée, une forte dose de symbolique permet de faire passer certaines scènes mais à la fin, il devient difficile de décrire le scénario, c'est sans doute ce qui fait sa complexité mais qui crée aussi un petite impression de chaos. Une fois de plus, tout n'est pas parfait question scénario avec Makoto Shinkai mais on sent qu'il s'améliore sans cesse, Your Name n'est sans doute pas encore l'apogée de son art et il peut probablement aller encore plus loin avec une combinaison magnifique d'animation et de scénario complexe afin d'atteindre enfin le film qui parviendra à unir les deux en parfaite harmonie. On n'en est plus très loin mais on n'y est pas encore.

 

Pour conclure, Your Name est un très beau film s'inscrivant parfaitement dans la lignée de ses prédécesseurs. Comme ceux-ci, il est encore imparfait mais on tend de plus en plus à arriver à l'aboutissement de ces thématiques et de cette animation, le film qui réunira parfaitement les deux, il n'est pas encore là, ce n'est pas Your Name mais on s'en rapproche sensiblement et le gain de popularité de Makoto Shinkait engendré par ce film pourrait bien aider à l'atteindre plus rapidement car le réalisateur a encore de nombreuses années devant lui pour parvenir à cet objectif. Qui sait, peut-être qu'il y arrivera avec le prochain ? En attendant, rien n'empêche de parcourir sa filmographie pour voir l'évolution et la beauté de ses films.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La grande bibliothèque d'Arkatangh
  • : Archives, lectures et savoirs ancestraux d'un monde disparu.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens